Byala (Varna)

La municipalité de Byala se compose de 6 villes et villages qui sont le secteur d'activité de notre agence immobilierbulgarie.fr . Cette étendue propose une diversité de paysages qui vont des forêts et prairies du balkan jusqu'à la mer dont de grande parties sont en réserves naturelles. Il existe une activité viticole assez diverse dans cet environnement propice. La ville d'Obzor un peu plus bas est plus active en été. Ceci n'est rien à coté du secteur de Slanchev Briag qui se situe au nord du district de Bourgas.

La zone Natura 2000 se situe en dessous d'Obzor avec ses forêts qui couvrent les collines finissant dans la mer. Plus bas le trés ancien village d'Emona semble hors du temps avec son accès difficile. Les habitants, surtout les résidents secondaires se gardent bien de refaire la route qu'un mulet hésiterait à entreprendre (2008). C'est leur manière de préserver ce coin qui devient aride sur le Cap Emine avec la rareté peu commune d'eau souteraine.

La qualité de vie de Byala découle de son environnement naturel. Loin des villes de Varna et Bourgas, Byala (Blanche en bulgare) est une petite ville ou plutôt un secteur qui se rapporte à elle.

La Stara-Planina fini ici dans la mer par des collines en pentes douces de prairies et de vignes. Le rivage se scrute loin offrant des paysages toujours variés de forêts perchées en bordure de mer, de garrigues, de longues plages isolées, de (vraiment) petits ports aux barques multicolores tirées sur le rivage. C'est un rivage à l'état nature ou les gens vivent à un rythme tout à fait normal qu'ont les philosophes de la vie.

La ville la plus proche est Obzor distante de 5 km. Au-delà commence la zone administrative de Bourgas. Varna est à environs 50 km et Bourgas 70 km d'une route bien desservie par les bus et minibus fréquents et peu onéreux. Byala et Obzor ont une histoire imbriquée.

Les plus anciennes traces de peuplements datent du VIe siècle avant JC, mais nous conviendrons sans peine que toutes les grandes migrations de peuples (et non pas invasions) sont passées sur ces territoires la plupart du temps d'Est en Ouest, exceptés les grecs et les romains. Les romains avaient établi une place forte vers Obzor (Templum Iovis ou temple de Jupiter) vraisemblablement sur une ancienne implantation.

Byala a aussi été le théâtre d'un cataclysme mondial il y a quelque …. 65 millions d'années suite une chute de météorites conjuguée à une activité volcanique. D'autres lieux d'impacts ont été identifiés dans le monde. Il en a résulté l'extinction d'espèces dont les dinosaures et le développement des mammifères.

 

La bourgade a obtenu le statut de ville en 1984, menant depuis son développement d'infrastructures.

Byala dispose d'une bonne couverture radio et télévision, mais aussi du câble.

Il existe une polyclinique, deux stomatologues, médecins et infirmières.

Les garderies d'enfants sont à Byala, mais aussi dans les environs immédiats de Popovich et Gospodinovo.

Les écoles primaires assurent le relais, puis le lycée de Byala. Il existe un lycée professionnel agricole à Byala.

Les lieux culturels existent pour certains depuis plus de 80 ans…

 

Byala est autant une ville liée au développement touristique qu'à l'agriculture et la viticulture. Toutefois les ressources marginales tirées de la mer alimentent les multiples restaurants, mais surtout l'exploitation du bois des forêts fait un environnement propice au tourisme rural.

Le tourisme vient à propos soutenir le maintient de la viniculture avec les cépages traditionnels et locaux, la production d'appellations locales de qualité, d'alcool fin et de raisons secs.

Un golf est aussi une réalisation planifiée dans ce paysage idéal.

Le littoral présente une suite variée de petites baies aux côtes rocheuses ou de plages de sable fin avec parfois des dunes de sable. Les hauteurs en bord de mer l'emportent sur les plages, elles permettent de belles randonnées avec vue sur la mer. Sur les versants intérieurs il n'est pas rare de voir des bergers impassibles au milieu des pairies naturelles. On remarque un tourisme marginal de campeurs sous toile qu'ailleurs on appellerait sauvage par manque de vocabulaire, mais qui est ici traditionnel. En effet les bulgares savent prendre des vacances dans un lieu et s'accommodant de l'inconfort et du manque de moyens financiers. Il s'agit d'une tradition de faire près de la nature toujours dans les mêmes lieux respectés comme de l'écotourisme avant la lettre.   

 

Le littoral s'étire ici sur plus de 14 km soit à peine 3% du littoral de la Bulgarie. Son orientation est suivant les contours de la côte nord-est et sud-est, la mer étant à l'est. L'ensoleillement est avantageux évitant le soleil plombant des fins d'après-midi. Vous ne serez pas surpris en Bulgarie de voir le matin les retraités, les mères de familles, les enfants se diriger vers les plages jusqu'en début d'après-midi après y avoir déjeuné.

 

Le port de Byala permet l'accostage des navettes qui œuvrent le long du la côte, mais aussi l'appontage d'une centaine de bateaux de plaisance.

 

Décryptage.

Historiquement Byala a évolué tiré par un contexte général de développement. Byala village en bord de mer vivait de la terre par les cultures et la vigne, mais aussi par l'exploitation du bois des immenses forêts voisines. Le produit de la mer à toujours été complémentaire à l'alimentation sans toutefois en dépendre. L'évolution du mode de vie et le développement de la civilisation des loisirs ont attiré sur place des visiteurs d'abord bulgares qu'il a fallu loger. Il s'est développé la location de chambre chez l'habitant usage qui persiste toujours en Bulgarie et permet de se loger à moins cher. Très vite les premiers hôtels familiaux (exploités en nom personnel) se sont construits proposants un nombre limité de chambres avec confort. Parallèlement des stations balnéaires ont été créées avec la construction d'une hôtellerie de masse. Ces lieux ont eu pour clientèle les pays riverains de la Bulgarie, un peu comme l'Espagne accueillait les visiteurs des pays de l'ouest de l'Europe. Après 1989 les voyagistes en quêtes de destinations nouvelles se sont tournés vers la Bulgarie comme une alternative moins chère. Il s'est trouvé de fait qu'à la clientèle existante peu fortunée s'est ajouté la clientèle ouest européenne elle aussi en quête de vacances à moindre coût.

Le tourisme en Bulgarie est actuellement perçu comme un modèle de tourisme discount justement à cause de son passé récent. Il en résulte la même perception concernant l'immobilier que les clients recherchent aussi discount.

La Bulgarie peine à trouver son modèle entre une offre de base qui attire une demande adéquate et une clientèle plus aisée qui ne trouve pas de produit malgré des emplacements magiques existants. Notre mission est de proposer des biens de qualité au meilleur prix visibles sur le site www.immobilierbulgarie.fr

 

Il est aussi possible de s'abreuver d'information concernant la Bulgarie en consultant le site www.destination-bulgarie.net